Réalités Nouvelles, le salon de l'abstraction

Réalités Nouvelles, le salon de l'abstraction


Exposition du 18 octobre au 25 octobre 2015
Parc floral de Paris, Paris

Amoureux d'art abstrait ? Rendez-vous du 18 au 25 octobre au Salon Réalités Nouvelles.

Logé au cœur de la tranquillité du Parc Floral de Paris, un halle de 4000m2 accueille le seul événement artistique international honorant l'abstraction sous toutes ses formes, de l'art concret ou non-figuratif, du dessin à la vidéo en passant par la sculpture ou la gravure. Ne revendiquant nullement un rôle de légitimation académique ou d'avant-garde depuis sa création en 1946, ce Salon se veut être une fenêtre ouverte sur la scène abstraite d'hier et d'aujourd'hui en s’organisant en deux parties : d'une part, l'abstraction géométrique et minimaliste, et d'autre part, une section peinture marquant l'abstraction informelle et haptique.

La 69e édition : hommage à Malevitch

En décembre 1915, un nouveau mouvement d'art abstrait s'officialise sous le nom de "Suprématisme" lors de l'exposition Dernière exposition futuriste de tableaux 0.10. Kasimir Malevitch (1878-1935) y expose des toiles libérées de toute attache représentative ou symbolique, dont le devenu célèbre, Carré noir sur fond blanc incarnant la nouvelle icône de son temps.

Ci-dessus : vue de l'exposition 0.10. Copyright Wikipedia Commons

Ci-dessus : vue de l'exposition Salon Réalités Nouvelles 2015

Les artistes des Réalités Nouvelles célèbrent le centenaire de cette exposition en réinterprétant la vue de l’exposition de 1915 via un accrochage à l’identique. L’œil du spectateur est ainsi invité à s’immerger dans la naissance-même du Suprématisme !

A noter : le 24 octobre, un colloque  de 16h à 18h réunira des spécialistes, critiques et conservateurs au Salon autour de « Après Malevitch 1915 ».

Salon 2015 : l’art aime la science

 

Au cœur de l’exposition, le groupe Labofactory invite le visiteur à s’interroger sur les rapports entre l’art et la science à travers trois installations provoquant des situations sensorielles et émotionnelles inédites.

Vue de l'installation Redshift n°2 

Ainsi l’installation Redshift n°2  propose l’expérience de percevoir un carré noir flottant dans l’espace via le port de lunettes 3D rouge et cyan, sans lequel nous ne voyons qu’une ombre sur un mur. En se dématérialisant, le fameux carré noir nous plonge dans une autre réalité qui aurait sûrement plu à Malevitch !

 

Infos :

Au Parc Floral de Paris.

Entrée gratuite tous les jours de 11h à 18h.

 

Crédit visuel présentation :  Laura GETHEN-SMITH, Shùsaku, 2015, technique mixte, 51 x 51 cm © Laura Gethen-Smith

Crédits visuels photos article : http://realitesnouvelles.blogspot.fr