Oleg Neishtadt, La danse éternelle

Oleg Neishtadt, La danse éternelle


Exposition jusqu'au 31 octobre 2015

Sans conteste, les toiles d'Oleg Neishtadt produisent un puissant impact visuel au premier coup d'oeil. Scènes vivantes, couleurs fraîches et réalisme soigné sont les ingrédients d’une peinture efficace.

Dans un théâtre populaire, des personnages à l'identité marquée ont tous la même particularité : leur corps en action sont toujours très rapprochés les uns des autres. Alors que les uns dansent au rythme d'un tempo endiablé, les autres vivent une situation sarcastique entre décision cruciale à prendre ou conséquences d'une mauvais choix.

3-Decision

 

La decision, Huile sur toile, 81 x 130 cm. 2001

L'univers artistique de Neishtadt évoque la figuration narrative des années 60, mouvement s'élevant en réaction à l'abstraction et au Pop Art pour raconter la vie quotidienne et revendiquer des positions sociales ou politiques. L’absurdité de certaines scènes et les traits caricaturaux de ses personnages ravivent l'esprit grinçant de Peter Saul, célèbre maître de la figuration parodique. Pareillement, l’esprit populaire de son œuvre où les origines, les âges et les sexes s’entremêlent dans un même spectacle, pourrait être un nouvel écho au « réalisme socialiste » d’André Fougeron, figure de l’art social des années 50. 

Texte : Peressin Anne-Laure

Crédit visuel : Fundango – Le sacre du printemps, Huile sur toile, 198 x 147 cm. 2008


Galerie Russkiy Mir
7 rue de Miromesnil
75008 - Paris

28 expositions passées