Echappée, Catherine Maria Chapel

Echappée, Catherine Maria Chapel


Exposition du 24 mars au 28 avril 2012
Galerie Maria Lund, Paris

Dans des espaces sans nom ni repères précis qui suggèrent le monde sous-marin, le végétal ou l'intensité lumineuse de la chaleur, des figures, parfois fragmentaires, existent par un simple contour ou prennent la forme de silhouettes découpées. Elles sont fondues dans l'environnement ou, au contraire, posées par-dessus, imposées, évoquant une autre façon d'être. La vision de ces dessins conduit vers une forme de conscience aiguë, où le sensoriel prédomine, où nous regardons et ressentons avec le corps. Les nouvelles oeuvres de Catherine Maria Chapel nous font vivre une sensation d'être, d'être plus intensément, telles : la transparence fraîche de l'eau, la caresse de la brise, l'odeur de la terre après la pluie, la densité de l'heure bleue ou les nuances de la forêt automnale comme si on respirait dans un état premier, une transcendance, une fusion - là où l'être est - du corps et de l'esprit.