Galerie Protée, Paris

Exposition du 19 novembre 2015 au 18 décembre 2015


Christian Gardair, Miroitements


Du 19 novembre au 18 décembre 2015, la galerie Protée présente Miroitements, une exposition de Christian Gardair. 

« L'art de Gardair s'est construit dans un chemin de solitude, en avançant au rythme lent d'un coureur de fond vers une improbable finalité. Il dit, au bout de cinquante ans de pratique de la peinture, entrevoir peut-être maintenant le sens de cette marche obstinée, parsemée de doutes et de sacrifices. Cependant un fil conducteur existe, depuis la petite fenêtre du premier atelier ouvrant sur la Gironde '' où  il n'y avait rien à peindre '' jusqu'à l'apothéose actuelle des miroitements, " Paysageur " il se définira ainsi, en découvran que le sujet même de son art, était justement cela " le rien à peindre " !

 

Dès lors, micro gestes répétitifs, jamais tout à fait semblables, micro touches de couleurs jamais identiques, constituent un maillage où l'eau et la lumière confondues, engendrent un nouvel élément. La toile est parcourue d'une vibration en perpétuelle évolution, différente selon l'angle de vision du spectateur. Ondes et particules sont la chair de ce miroitement que changent l'heure du jour et les saisons. C'est la définition même de la lumière par la physique contemporaine, ondes et photons. Ainsi l'artiste et le scientifique fraternisent-ils dans ce commun sentiment d'une voie à suivre résolument mais dont le but reste incertain et peut-être inatteignable. Ils donnent ainsi raison au poète qui dit en le paraphrasant qu'il n'y a de création " qu'en temps de risque ". » - Laurence Izern

Vernissage le jeudi 19 novembre à partir de 18h.