Galerie Antoine Laurentin, Paris

Exposition du 14 septembre 2017 au 11 novembre 2017


Raoul Ubac, photographe, peintre & sculpteur


Du 14 septembre au 11 novembre 2017, la galerie Antoine Laurentin présente Raoul Ubac, photographe, peintre & sculpteur.

Si sa personne fut discrète, son œuvre, elle, ne cesse d’exercer une influence dans le monde de l’art contemporain. A son pendant d’homme réservé et sobre répond celui du touche-à-tout, bidouillant ce qu’il trouvait à ses pieds, repoussant toujours les frontières de la création, mariant photographie, assemblage, écriture, peinture, dessin, sculpture, gravure ou même art du vitrail. 

Né en 1910, ce germano-belge issu d’une famille bourgeoise commence à entrer le monde de l’art dès 1928, lors d’un séjour parisien où il se lie d’amitié avec le constructiviste Otto Freundlich. C’est pourtant auprès des surréalistes que s’éveille son âme d’artiste, prenant véritablement forme lors de ses voyages à pieds à travers l’Europe où il assemble des pierres trouvées afin de les immortaliser avec son appareil. Commence alors une phase d’expérimentation en photographie où Raoul Ubac s’essaie à des techniques de brûlage du négatif, de superposition ou de solarisation.

Jusqu’au début des années 1940, il s’investit dans le groupe surréaliste, publiant ses photographies dans le Minotaure, participant à l’exposition internationale du surréalisme en 1938, avant de s’en éloigner pour se consacrer à des dessins à la plume dits « Les objets les plus simples ». Le tournant de sa carrière cependant a lieu en 1946 en Haute-Savoie où il ramasse un fragment d’ardoise et un vieux clou pour y tailler un dessin. Ce geste banal déclenche une révolution dans son œuvre : l’ardoise devient le matériau, son matériau, le plaçant au cœur de sa pratique. Il expose alors pour la première fois ses gravures et reliefs à la galerie Maeght en 1951, avant de poursuivre ses expositions aux côtés du groupe CoBrA. Avec le temps, son œuvre tend vers une certaine abstraction, jouant également des limites entre peinture et sculpture en donnant du relief à la matière.

Difficile ainsi de mettre une étiquette à Raoul Ubac qui les a, durant sa carrière, toujours décollées, creusant lui-même son sillon d’artiste inclassable. Surréalisme, art informel, CoBrA… quoi qu’il en soit, l’œuvre Raoul Ubac transcende l’histoire de l’art.

La galerie Antoine Laurentin offre ainsi un panorama de son travail en présentant une sélection allant des photographies argentiques du début des années 30 aux reliefs des années 70.

Vernissage le mercredi 13 septembre 2017.

Visuel : Ubac, Composition, 1972, Gouache sur papier, signée et datée « 1972 » en bas à droite, 43 x 31 cm – Galerie Antoine Laurentin

Texte : Anne-Laure Peressin